Offre de CDD Assistant Ingénieur. Equipe « Oncogenèse Rétrovirale » au CIRI, Lyon.

Offre de CDD financé par l’ANR Equipe « Oncogenèse Rétrovirale » Durée du contrat : 26 mois
Employeur et lieu de travail : ENS de Lyon (quartier de Gerland)

Poste à pourvoir au plus tard en mai 2023

Rémunération selon l’expérience, par référence aux grilles nationales

Environnement : Le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie) est un institut de recherche porté par l’INSERM, le CNRS, l’UCBL et l’ENS de Lyon. Le centre étudie les maladies infectieuses de façon multidisciplinaire, en alliant des équipes de recherche fondamentale, translationnelle et clinique en virologie, en bactériologie et en immunologie. Il s’appuie sur les plateaux techniques de la SFR Biosciences qui apportent des compétences de pointe pour la réalisation des projets scientifiques.

Au sein du CIRI, les travaux de l’équipe « Oncogenèse Rétrovirale », coordonnée par Hélène Dutartre et Chloé Journo, portent sur le rétrovirus HTLV-1 (human T-cell leukemia virus type 1), qui représente à ce jour le seul rétrovirus humain directement responsable du développement de cancers (leucémies et lymphomes). L’équipe analyse les mécanismes moléculaires, cellulaires et immunologiques qui contribuent à la transmission, à la réplication et à la persistance d’HTLV-1, avec un intérêt particulier pour les voies de signalisation immunes et oncogéniques modulées par l’infection. Dans ce cadre, nous avons récemment démontré que les cellules chroniquement infectées HTLV-1 inhibent in vitro l’activation des cellules dendritiques (DCs) primaires humaines. Nous souhaitons identifier les mécanismes moléculaires viraux responsables de ce mécanisme et caractériser les voies de signalisation ciblées dans les DCs.

Missions : Sous la supervision d’Hélène Dutartre et en interaction avec un·e doctorant·e, vous serez en charge de la mise au point d’outils pour exprimer les protéines virales d’HTLV-1 dans les DCs et caractériser les voies de signalisation impactées. Ces outils seront partagés avec le groupe de Chloé Journo dans l’équipe et une équipe parisienne partenaire du projet. Vous mettrez en œuvre des techniques de biologie moléculaire (clonage, amplification de plasmides), de biologie cellulaire (culture cellulaire, isolation de cellules primaires à partir de dons de sang, production de lentivecteurs et transduction), de biochimie (ELISA, western-blot, protéomique) et de cytométrie en flux multiparamétrique. Vous utiliserez également des techniques de microscopie confocale et de cytométrie d’images. Vous porterez par ailleurs des missions transversales relatives au fonctionnement de l’équipe (gestion des inventaires, préparation de réactifs par exemple).

Profil : Vous êtes enthousiaste, rigoureux·se, autonome et vous avez l’esprit d’initiative, que vous aimez mettre au profit de l’équipe dans laquelle vous êtes intégré·e. Vous avez de très bonnes compétences techniques en biologie cellulaire et en immunologie, avec une expérience professionnelle en laboratoire déjà acquise (stages longs à minima). La maîtrise des techniques de virologie sera appréciée, mais non exigée.

Pour postuler : Adressez au plus tard le 31 janvier 2023, à Hélène Dutartre, un CV accompagné d’une lettre de motivation décrivant l’adéquation de votre candidature avec le poste, ainsi que le contact d’au moins une personne référente. Les entretiens se dérouleront début février.

Articles Récents

Prix de thèse 2022
janvier 25, 2023
ECV2023
janvier 25, 2023
New antiviral strategies: from bench to bedside
janvier 16, 2023