Poste de Chargé (e) de projet de recherche en virologie (H/F)

Poste à pourvoir Chargé (e) de projet de recherche en virologie (H/F)
Catégorie d’emploi Agent contractuel de catégorie 2
Type de contrat Contrat à durée déterminée de droit public de 36 mois
Localisation Ploufragan (22)
Prise de fonction Dès que possible
Rémunération selon l’expérience et le niveau de formation par référence aux grilles indiciaires des agences sanitaires, en application du décret n° 2003-224 du 7 mars 2003, ou selon statut particulier si fonctionnaire.

 

L’AGENCE ET L’ENTITÉ D’AFFECTATION

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est un établissement public administratif placé sous la tutelle des ministères chargés de l’agriculture, de la consommation, de l’environnement, de la santé et du travail. Elle intervient dans les domaines de la santé au travail, de l’environnement, de l’alimentation, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs. Pour élaborer des recommandations de santé publique, l’Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Elle s’appuie sur un réseau de 9 laboratoires de référence et de recherche sur 18 sites. Ils ont des missions d’expertise, de surveillance épidémiologique, d’alerte et de conseil scientifique et technique. Ils assurent, ainsi, un rôle essentiel dans la qualification des dangers par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

Entité recruteuse Laboratoire de Ploufragan-Plouzané-Niort, site de Ploufragan Unité Virologie Immunologie Porcines (UVIP)
Missions / contexte L’Unité Virologie Immunologie Porcines (VIP) exerce ses activités de recherche/développement, d’appui scientifique et technique et d’expertise dans le domaine des infections virales chez le porc, maladies réglementées et syndromes respiratoires. Elle est Laboratoire National de Référence (LNR) pour trois dangers sanitaires de catégorie 1, la Peste Porcine Classique (PPC), la Peste Porcine Africaine (PPA) et la Maladie d’Aujeszky (MA), ainsi que pour l’Influenza Porcin (IP). L’unité contribue à la surveillance des maladies règlementées ou pénalisantes pour la filière porcine comme le SDRP et/ou à potentiel zoonotique, comme l’IP. Les activités d’épidémiosurveillance, de référence et de recherche de l’UVIP se déclinent de manière complémentaire et interactive dans les domaines de la virologie, l’épidémiologie moléculaire, l’immunologie et la vaccinologie. L’unité est composée de 15 agents (6 scientifiques, 7 techniciens, 1 agent de laboratoire, 1 secrétaire) et accueille des post doctorants, des doctorants et des stagiaires.

L’Anses en chiffres
1400 agents
800 experts extérieurs mobilisés
141 millions d’euros au budget annuel
Plus de 14 000 avis émis depuis 1999
66 mandats de référence nationale
8 millions d’€uros par an en soutien aux appels à projets de recherche
Pour en savoir plus : www.anses.fr

DESCRIPTION DU POSTE

 

Missions Activités Le / la chargé-e de projet viendra renforcer l’équipe « PPA ». Il / Elle aura pour mission, sous l’autorité scientifique de la Responsable de l’axe thématique Maladies réglementées » de mettre en œuvre le programme de recherche européen «Decoding a virus Achilles heel: the African swine fever virus
interactome » et d’assister la Responsable dans la coordination de ce projet. De plus, il / elle participera au développement de la thématique PPA dans le domaine de la physiopathologie et de la vaccinologie.
– Il / Elle apportera ses compétences à l’avancée des projets de recherche de l’unité relatifs à, ou impliquant, l’étude des interactions hôte (porc/tique) – virus de la PPA (interactions virus-cellule, identification de déterminants moléculaires de la spécificité d’hôte et/ou du franchissement de la barrière d’espèces, marqueurs de virulence, processus de réassortiment génomique, etc…),
– Il/ Elle assurera la rédaction des compte-rendus des réunions du projet, et contribuera à la rédaction des rapports pour la commission européenne,
– Il / Elle contribuera aux collaborations de l’Unité avec ses partenaires scientifiques nationaux et internationaux,
– Il/ Elle valorisera les résultats scientifiques obtenus par des publications et des communications (aux niveaux national et international),
– Il/ Elle participera au maintien et à l’amélioration du système de management de la qualité de l’Unité
Conditions particulières – Travail en laboratoire confiné de niveau P2+/P3

 

PROFIL RECHERCHÉ
Diplômes requis : BAC + 5, Doctorat de sciences biologiques, spécialité virologie minimum bac + 3
Expériences similaires
Expérience dans le domaine de la virologie moléculaire, interactomique
Expérience post-doctorale à l’étranger appréciée
Compétences
Compétences scientifiques et techniques dans le domaine de l’infectiologie cellulaire et moléculaire, immunologie et vaccinologie
Capacité à valoriser les résultats, aptitudes rédactionnelles et de communication orale
Capacité d’analyse et de synthèse
Sens des responsabilités, aptitude à rendre compte
Appétence pour la gestion de projet et capacité d’animation de réunions en anglais
Maîtrise de l’anglais scientifique (communication écrite et orale)
Maîtrise de l’outil informatique (pack office, pro logiciels, logiciels d’analyses statistiques)
Capacité d’intégration au sein d’une équipe, qualités relationnelles
Rigueur scientifique, esprit critique et méthodique
Force de proposition
Etre titulaire de l’habilitation à l’expérimentation animale de niveau 1 et connaitre le management de l’assurance qualité en laboratoire seraient un plus

 

POUR POSTULER

Date limite de réponse : 24 mars 2021
Renseignements sur le poste :
Marie-Frédérique Le Potier, chef d’unité (tel : +33 (0)2 96 01 62 90 )
Adresser les candidatures par courriel (lettre de motivation + CV) en indiquant la référence 2021-018 à :
recrutement@anses.fr

Articles Récents

VetBioNet
avril 9, 2021
Rencontres de virologie végétale
mars 19, 2021
Post-Doc position Institut Cochin
mars 8, 2021